Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Salut à Toi

Salut TOI!!
Voici le blog de mes voyages, mes passions, ce que j'aime, bref ma vie en générale, le tout 100% Bio, avec de vraix morceaux de photographie à l'intérieur. Comme il y a beaucoup de travail, je ne suis toujours pas à jour, alors n'hésite pas à te balader pour découvrir de nouveaux articles.  J'éspère que tu apprecie tout le travail que ça me demande car c'est pour TOI que je le fais. Et surtout n'hésite pas à me laisser tes impressions...
A bientot

 

Tu Cherches Quoi

free counters

Archives

Texte Libre

6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 12:47

 Enfin, j'ai bientot fini Kyoto, il reste plus que la villa impériale du Shugakuin. Comme toute les villas impériale (Katsura),il faut demander une autorisation à l'Agence de la maison impériale qui vous donne un jour et une heure pour la visiter. Je ne l'avais pas prévu au programme, mais les japonais ne peuvent pas la visiter, ils doivent s'inscrire, et il y a une espèce de tirage au sort pour déterminer les élus. La seule dérogation, c'est pour accompagner des visiteurs étrangers (qui n'ont pas de tirage au sort) à qui l'on sert de traducteur. Tu l'auras compris, on va se servir de moi pour permettre à la fille de Hashimoto-san de visiter les lieux,sa mère l'a fait la semaine dernière avec Brigitte (ils habitent Kyoto, c'est une grande famille et ils ne l'ont jamais fait !!!).

De toute façon, je ne pouvais pas refuser. 

C'est une résidence d'été, dans un vaste jardin en trois partie, où chacune d'elle possède sa maison de thé. Tout est bien intégré dans la nature.

On est parti pour une promenade de 3 kilomètres, avec un guide (génial, j'adore ça!!!) tout en japonais. 

 

Shugakuin 6900

 

Les montagnes environnantes sont vraiment jolies. Mais que fait la rizière au premier plan ????

 

Shugakuin 6904

 

Comme d'hab, on va trouver des arbres de différentes couleurs.

 

Shugakuin 6879

 

Et bien entendu, les jardins sont somptueux 

 

Shugakuin 6894

 

Petite leçon du jour que Yves-Marie m'avait apprise, on peut trouver des chrysanthèmes sur les toits mais seul ceux qui sont qui sont liés à la famille impériale (comme les traits sur les murs) peuvent arborer des chrysanthèmes à 16 feuilles (c'est bon, tu peut vérifier). 

 

Shugakuin 6907

 

On visite les différentes maisons

 

Shugakuin 6906

 

avec un intérieur raffiné

 

Shugakuin 6884

 

Et de riches décorations (style chinois ici)

 

Shugakuin 6892

 

On suit le groupe sans s'attarder

 

Shugakuin 6929

 

Car on est suivie par quelqu'un qui veille à bien refermer toute les portes à clés derrière nous.

 

Shugakuin 6930

 

Shugakuin 6916

 

Shugakuin 6918

 

Shugakuin 6925

 

Shugakuin 6909

 

Je ne me lasse pas des arbres avec leur feuillages si différents (désolé pour l'éxposition que j'aurais dut corriger)

 

Shugakuin 6928

 

Shugakuin 6935

 

Celui-là avait les feuilles d'un rouge vif

 

Shugakuin 6941

 

On continue l'ascension

 

Shugakuin 6944

 

Au loin on peut aperçevoir Kyoto dans sa cuvette, flanqué de ses montagnes avec leur kanji. C'est pour ça qu'il ne faut pas y aller l'été car la chaleur est vraiment insupportable.

 

Shugakuin 6942

 

Shugakuin 6943

 

Le pont est magnifique

 

Shugakuin 6947

 

La dernière maison 


Shugakuin 6956

 

Qui a une vue vraiment pas dégueulasse

 

Shugakuin 6951

 

Shugakuin 6957

 

La barque me rappelle le Kinkakuji

 

Shugakuin 6961

 

Shugakuin 6969

  

Repost 0
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 19:34

  Aprés la visite des temples de cet après-midi, Brigitte et Yves-Marie devaient me laisser car ils avaient un rendez-vous à 17h. Rassure-toi, je n'étais pas perdu car ils "m'ont laissé en consigne chez les Hashimoto" comme ils ont dit, et comme tu peut imaginer j'étais entre de bonne mains....

La veille, elle m'avait déjà dit qu'elle m'inviterait à Gion, autant dire que c'était une chance inouïe puisque pour quelqu'un qui n'est pas "accompagné" c'est déjà difficile de rentrer et si en plus c'est un étranger.... 

 

Gion 6820

 

Pour moi Gion, c'était ça: attendre comme les deux personnes au premier plan (à droite et gauche) une éventuelle Geisha ou Maiko pour faire des photos....

 Ca m'a fait rire de les voir et au fond de moi, je jubilais conscient de la chance qui se présentait à moi. 

 

Gion 6821

 

J'ai retrouvé Hashimoto-san, vétue d'un Kimono, qui avait déjà ouvert les hostilités.

 

Gion 6825

 

Elle m'avait invité dans le petit local dont je vous avait parlé dans le précédent article sur Gion. Il est tenu par une ancienne Geisha, mais le temps passe pour tout le monde....

 

Gion 6826

 

Voici une photo d'elle quand elle était jeune, ça change !!!

 

Gion 6827

 

On mange des brochettes de ce qui est affiché qu'elle fait frire. Elle a aussi quelque petite histoires intéressantes à raconter, c'est l'art d'agrémenter la soirée des invités propre aux Geisha.  

 

Gion 6824

 

On a bu de l'Asahi, c'est pas ma préféré mais j'allais pas faire le difficile...

 

Gion 6822

 

On a été rejoint par Kokei-sensei, très sympathique et interessant, un sculpteur d'oeuvres bouddhistes qui fait aussi des interventions à l'université Ryukoku.  

 

Gion 6829

 

Ensuite,on a changé d'endroit

 

Gion 6834

 

où l'on a continué de boire et manger

 

Gion 6837

 

Gion 6833

 

Ils ont commandé ce pot de shôchû de je sais plus quoi. On veille à ce que le verre ne soit jamais vide...

 

Gion 6831

 

Tout ça, c'était avant le drame bien entendu !! Ca allait être dur d'y échapper et comme je n'étais pas en position de refuser quoi que ce soit, il a fallut passer par le Karaoke. Comme chanson italienne, il connaissait "Funiculi Finucula", et il a demandé si ils l'avaient, pas de chance, oui !!!

J'étais pret, et là, encore moins de chance, c'était une version japonaise, et si tu connais l'air, tu sais que ça va vite, heureusement que c'était bien furigané.

Dieu merci, il n'y a pas de preuve du massacre, mais ils étaient bien étonné !!!

Kokei sensei a choisi sa chanson, et il a fait ça avec serieux en bon japonais qui se respecte. Faut dire que le Karaoke avec des japonais c'est toujours une experience à vivre au moins une fois, je me rappelle quand on avait servi de "Geisho" avec Micka sur Okinawa, c'était quelque chose.... 

 

 

Ensuite Hashimoto-san a dut y passer aussi


Finalement, comme Hashimoto-san était bien attaqué, elle voulait rentrer. Dans la série, " et il ne voit toujours rien venir", elle m'a quand même glisser qu'elle recherchait un mari pour sa fille.....
Dernière photo de groupe en sortant. 

 

Gion 6845

 

Mais c'était pas fini, il restait une dernière surprise, et elle était de taille, un trés grand merci à Kokei-sensei car c'est grâce à lui si ce fut possible.

Sur le chemin, il y avait un peu d'agitation, on disait au revoir à des clients.... Et parmi elles, il y avait une Geisha qui connaissait Kokei-sensei et qui incistait  pour qu'il rentre à l'intérieur. Il aurait pas dit non (et moi non plus d'ailleurs, j'ai raté une occasion unique de passer une soirée avec une vraie Geisha, surement la seule de ma vie), mais il lui expliqué qu'on devait rentrer car Hashimoto-san était trés fatigué.

Petite consolation, cette fois elle ne s'échappait pas en courant comme d'habitude et j'ai pu parler avec Tamaha-san et même faire des photos avec.

J'ai encore un grand sourire et il y a de quoi....  

 

Gion 6848

 

Rien que pour Toi, une dernière photo. Elle est vraiment magnifique !!!

 

Gion 6846

Repost 0
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 16:10

Encore et toujours des temples, cette fois c'est pour le Myoshin-ji, un complexe énorme qui abrite un grand batiment avec un dragon au plafond.

Voici la carte qui permet de se reperer.

 

Myoshin-ji-6741-copie-1.jpg

 

Enfin qui doit permettre de se repérer, car au lieu de tourner à gauche on a pris à droite. Ainsi, on auras fait une agréable promenade à travers tous ces temples dont seulement quelques-uns sont ouvert au public. 

 

Myoshin-ji 6745

 

Les allées sont sympas

 

Myoshin-ji 6750

 

Et les toits aussi, j'aime bien le lion

 

Myoshin-ji 6751

 

Il y a des gens qui habitent ici et ils ont bien de la chance

 

Myoshin-ji 6754

 

Myoshin-ji 6755

 

A l'intérieur d'un jardin privé

 

Myoshin-ji 6769

 

On a finalement trouvé le temple. Voici une salle d'étude

 

Myoshin-ji 6771

 

J'ai même vu un moine au travail

 

Myoshin-ji 6772

 

Voici le batiment qui abrite le dragon. Petite dédicace à Anthony, c'est celui-là que tu as vu.

 

Myoshin-ji 6770

 

Il faut attendre la visite guidée pour pouvoir rentrer. On fait le tour de la pièce, et on a l'impression que le dragon nous suit du regard. Il y a aussi une cloche, une des plus ancienne du japon mais elle ne marche plus. On a droit à un son pré-enregistrer.

 

img71396475zik5zj.jpeg

 

Ensuite, on visite l'ancien o-furo

 

Myoshin-ji 6780

 

Myoshin-ji 6788

 

Dernière image du temple avec la lumière du soir pour une journée bien chargé (et c'était pas encore fini)

 

Myoshin-ji 6804

 

 

Repost 0
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 13:38

 Aprés cette matinée riche en émotion, on a poursuivie le programme à la découverte des trésors de Kyoto. Encore une chose que j'aurai apprise aujourd'hui,lorsque l'on a 5 traits sur un mur c'est qu'il y a un lien avec l'empereur.

 

Koryu-ji 6703

 

Voici le temple qui n'a pas d'interet particulier.

 

Koryu-ji 6738

 

Tu ne vas pas echapper au Kôyô

 

Koryu-ji 6707

 

Koryu-ji 6709

 

Koryu-ji 6733

 

Il y a même des oranges

 

Koryu-ji 6705

 

Donc, si on est venu ici c'est pour voir les statues qui se trouvent dans la salle des trésors derrière le temple. Il y en a plusieurs qui sont classés Koku hô.

 

Koryu-ji 6718

 

Koryu-ji 6727

 

Voici les 10 commandements locaux

 

Koryu-ji 6721

 

Et voici le magnifique Miroku Bosatsu, le bouddha de l'avenir qui sauvera le monde en l'an 4000, et il vaut mieux sinon il faudra attendre 5,65 milliards d'années selon la secte shingon (la mienne). C'est un des premier trésor à être classé Koku hô en 1951. C'est une statue en bois de l'époque de Nara. 

 

koryuji-1

 

Rien à dire, et en vrai c'est encore mieux

 

miroku-bosatsu-koryuji

 

Juste à coté on trouve un bouddha qui pleure qui n'est pas en reste et j'ai particulièrement aimé une des deux bouddha aux milles mains.

Repost 0
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 11:54

 Comme souvent au Japon, il suffit de trés peu pour s'éloigner du tumulte des villes, et généralement dans les parcs ou les temples on oublie tout ça et on se retrouve dans le calme, sans un bruit. Ainsi, on apprécie la nature et le rythme des saisons, et c'est vrai qu'en France je n'avais jamais fait particulièrement attention au cerisier en fleur ou le feuillage d'automne mais depuis le printemps dernier et les Sakura je m'y suis mit aussi. 

Si le printemps est magnifique, l'automne ne l'est pas moins, avec ses Kôyô. Et sur Kyoto j'ai eu un bel aperçu.


Ginkaku-ji 6637

 

C'est parti pour une petite ascension de la colline adjacente.

 

Ginkaku-ji 6640

 

On retrouve aussi la mousse, parfaite pour planter un décor

 

Ginkaku-ji 6639

 

Le temple au milieu des Kôyô

 

Ginkaku-ji 6643

 

Il y a une cascade dans ce petit coin reculé...

 

Ginkaku-ji 6652

 

Ginkaku-ji 6650

 

Excellent le tronc ensevelie par la mousse 

 

Ginkaku-ji 6674

 

La vue au plus haut, c'est sympa 

 

Ginkaku-ji 6655

 

Et on redescend, le chemin est sympa, c'est pas Shikoku

 

Ginkaku-ji 6673

 

Une petite dernière pour la route car je m'en lasse pas...

 

Ginkaku-ji 6671

 

Repost 0
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 11:22

 C'est un de mes temples préférés de Kyoto. Tout d'abord, pour la qualité des temples, le paysage de sable et la promenade sur la collines avec cette athmosphère si particulière...

Et après ce qui vient de se passer, ce ne peut être autrement.

Voici quelques photos en vrac pour te faire profiter du temple. 

 

Ginkaku-ji 6620

 

Ginkaku-ji 6621

 

Ginkaku-ji 6622

 

 

Ginkaku-ji 6625

 

Comme toujours, il y a bien un étang

 

Ginkaku-ji 6628

 

Ginkaku-ji 6633

 

 

Ginkaku-ji 6634

 

Ginkaku-ji 6635

 

Un endroit sacré où l'on jette des pièces...

 

Ginkaku-ji 6627

 

Et le temple

 

Ginkaku-ji 6678

 

Même s'il n'est pas recouvert d'argent comme son nom l'indique, il est reste très beau.

 

Ginkaku-ji 6679

 

Ou est Charlie???

 

Ginkaku-ji 6686

 

J'ai attendu longtemps car il ne bougeait pas et j'ai failli le rater car j'allai abandonné.

 

Ginkaku-ji 6690

 

 

Repost 0
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 10:59

 Désolé de ne pas arriver à cacher ma joie mais cette journée fut tellement énorme !!!

Tout d'abord, la photo officielle

 

Ginkaku-ji 6601 

 

Lors de notre visite, on est venu nous voir car ils voulait tester les nouvelles installations. On nous a donc proposer si on voulait du thé. 

Alors, c'est une séance privée, on est les premiers, c'est fait par des grands  spécialistes, le cadre est superbe, comment refuser ????

 

Ginkaku-ji 6603

 

 Quand on pense à toute les personnes qui vont suivre, on seras à tous jamais les premiers à recevoir le thé ici. Par contre, je suis désolé mais il n'y a pas de photos, durant un moment pareil il aurait été inconvenue de le sortir.

Et pourtant on aurait pu, heureusement que Yves - Marie a pu immortalisé certains moments, je l'en remercie une fois de plus.

Le maitre est arrivé et nous a servi le thé dans les règles, rien d'est laissé au hasard, les gestes sont précis et respectent la tradition, c'est vraiment impressionnant. Bien entendu, le thé était délicieux...

La place que l'on occuppe indique le rang de l'invité, et c'est vrai que selon la place, on n'a pas la même perception. Sur cette photo, c'est la place la plus importante car on a la meilleur vue. Je voulais juste essayer pour voir ce que ça faisait d'etre ici. 

 

P1000317

 

 Et si j'ai un sourire jusqu'au oreille, c'est que juste avant le maitre m'a demandé de prendre sa place pour un cours particulier. C'est un honneur et un privilège énorme. Après avoir pris de l'eau (attention à la manière de tenir, de remplir et versé la coupelle), on mélange avec délicatesse comme si on écrivait le hiragana "no" の.


P1000312

 

Après avoir observé la validité du travail en tournant et en présentant le bol, le maitre m'a demandé à qui je voulais offrir le thé.

 

P1000314

 

Ce ne pouvait etre que pour lui, et lorsque j'ai dit "Sensei" il m'a dit qu'il ne l'était pas. Et Yves - Marie m'a préciser: "C'est la preuve absolue que c'en est un!!". Quelle classe !!!

 

P1000315

 

Je suis ressorti de là avec un grand sourire, ce fut vraiment une éxpèrience inoubliable, quelle chance.... 

 

Repost 0
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 10:00

 On peut dire que l'on a eu de la chance... Donc Tamao-san nous avais invité à 10h, et on a été à l'heure aprés une petite course (pour changer, c'est pour moi!!).

Comme on avais rendez-vous on est passé sans payer, ça fait toujours plaisir...

A peine entré, on s'est dirigé vers le premier batiment sur la gauche, qui bien sur n'est pas accessible aux touristes. 

 

Ginkaku-ji 6612

 

Tamao-san nous a demandé de faire la visite guidé d'abord (ça fait encore plus plaisir et ça tombe bien puisque je ne l'aurai jamais faites car elle coute 1000 yens). Et ça valait vraiment le coup meme si c'est que en japonais, heureusement que j'avais les Allious-sensei pour les précisions.

 

Ginkaku-ji 6619

 

Ginkaku-ji 6614

 

Ginkaku-ji 6616

 

 Je crois que c'est dans cette pièce où j'ai vu une oeuvre exceptionelle. C'est contemporain, une dizaine d'année, et faut être bon pour prendre la responsabilité de peindre un shoji dans le Ginkaku-ji. Surtout qu'ils ont utlisé des pierres précieuses pour pigmenter les couleurs afin qu'elles puissent durer le plus longtemps possible.

Comme je ne trouves pas de photo, il va falloir le raconter et ça ne va pas être facile car c'est impossible de décrire avec des mots ce que l'on voit et ressent. Tout d'abord, on a ouvert les shoji pour que l'on puisse avoir le bruit de l'eau. Le tableau s'étend sur deux pans de mur. C'est un paysage vert qui est traversé par un rivière. Sur le pan de gauche, il y a un cerisier et a droite un corbeau qui regarde cette rivière. Heureusement, que l'on m'a expliqué car ça devient énorme: en fait, le corbeau représente l'auteur et la rivière sa vie, donc il revoit sa vie et remonte jusqu'à jeunesse représenté par le cerisier et en plus on a le bruit de l'eau... Imagine ce que c'est en vrai....

 

Ginkaku-ji 6618

 

On nous a aussi donné des explications sur le jardin qui résiste même au typhon mais Brigitte n'a pas saisi par quelle procédé ils y arrivait. Le cone serait le Mont Fuji, et les bords les cotes du Japon qui bordent la mer....

On nous a aussi expliqué l'origine du Pavillon d'argent qui ne vient pas comme je l'ai toujours lu d'un shogun qui souhaité recouvrir d'argent le pavillon mais qui n'en avait pas eu les moyens....

 

P1000302

 

Une fois la visite terminé (c'était vraiment bien!!) on a retrouvé Tamao-san qui nous a fait visiter le nouveau batiment et on y a aperçu la vie du temple. 

A partir de là, c'est de l'inédit puisque tu n'auras sans aucun doute jamais l'occasion d'y aller (c'est impossible pour un touriste).

Tout est neuf (ça vient d'être terminée), et il faut dire que c'est du travail de haute qualité (normal pour un des temples les plus prestigieux du Japon),toutes les finitions sont parfaites (regarde les photos) et l'on a utilisé les matériaux les plus nobles et raffinés.

 

Ginkaku-ji 6592

 

le tout dans les moindres détails, regarde ce shoji

 

Ginkaku-ji 6597

 

même les protège clou sont luxueux

 

Ginkaku-ji 6595

 

Voici une des grandes salles de réception

 

Ginkaku-ji 6609

 

Avec de magnifiques shoji (style chinois)

 

Ginkaku-ji 6596

 

En face de la pièce, il y a une vue imprenable sur le jardin...

 

Ginkaku-ji 6593

 

Ginkaku-ji 6598

 

Cette partie là du temple, n'étant pas accessible au public, la calme et la sérénité qui s'en dégage est incroyable (désolé mais j'ai pas de pare-soleil sur mon 17-40, enfin oui je l'ai, mais il est gros et ne sers a rien donc il est resté à Toulouse)

 

Ginkaku-ji 6594

 

Ginkaku-ji 6590

 

Ginkaku-ji 6591

 

 C'est ici, que l'on trouve diverses pièces pour servir le thé puisqu'au Japon, elles ont un role primordial. C'est dans ces pièces-là, où les plus grands chefs d'entreprises et les politiciens vont négocier des contrats, des alliances, des conspirations.... Ca fait rever, on a une chance inouie d'etre ici !!!!!  

 

Ginkaku-ji 6607

 

Cette pièce est réservée aux personnes d'un certain rang, puisque l'hôte doit passer par la petite porte sur la droite et doit donc s'incliner devant le receveur.

 

Ginkaku-ji 6608

 

Pour celle-là, il faut passer par dehors.... 

 

Ginkaku-ji 6606

 

Il faut dire que tout ça m'avait déjà émerveillé mais on était pas au bout de nos surprises.....

Repost 0
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 19:18

 Et c'est a partir de maintenant que les choses vont changer....Grace aux "Allioux-sensei ra" j'ai eu la chance et le privilège de passer de "simple touriste" à "invité" qui a la possibilité de vivre des experiences inédites que ce soit pour les gaikokujin ou la plupart des japonais....

 

Normalement, j'avais prévu de dormir dans une mangakissa, un grand classique. Yves Marie et Brigitte n'avait pas de place chez eux mais ils m'ont dit qu'ils se débrouillerait et trouverait un endroit pour dormir car ils ont des amis avec de grandes maisons. Ce fut un peu compliqué mais ils ont bien reussi et ce ne fut rien de moins que chez les Hashimoto, une des familles qui fait partie de l'histoire du Japon.

Mme Hashimoto, et la fille d'un célèbre peintre de Nihon-ga: Hashimoto Kansetsu. 

Voici l'article de Wikipedia (je sais c'est facile et pas scientifique, mais c'est juste pour vous donner une idée): http://en.wikipedia.org/wiki/Hashimoto_Kansetsu

 

 

Hashimoto Kansetsu (橋本関雪, 1883-1945) was a painter of nihonga (Japanese-style paintings) who was active in the Kyoto art world during the Showa and Taisho eras.

Born in Kobe, he was the son of the painter Hashimoto Kaikan, from whom he gained a love of Chinese culture. He studied at Chikujokai, a private school established by the famousnihonga painter Takeuchi Seiho (1864-1842), but eventually withdrew due to differences of opinion. He visited Europe in 1921 and after that spent part of almost every year in China. Many of his paintings were inspired by Chinese scenery or Chinese classical literature. His former residence in Kyoto is now a museum of his work called the Hakusasonso (白沙村荘), or Hashimoto Kansetsu Memorial House. 

 

Voici quelques oeuvres tirées de: http://www.lingnanart.com/J-master/J-master-hashimoto-K-001.htm

 

On trouve des paysages

 

hashimoto-kansetsu-B002-

 

et pas mal d'animaux aussi 

 

hashimoto-kansetsu-A0012.gif

 

J-master-hashimoto-K-0010.gif

 

 Donc je logeais dans le Hashimoto Kansetsu Memorial Museum.

 

Hashimoto-Museum 6697

 

Chirac est venu y manger et Bayrou y vient assez souvent (il y était il y a quelques semaines alors que la France était en pleine greve).

Ils ont trois restaurants à coté, deux japonais classiques

 

Hashimoto-Museum 6699

 

et un italien où j'y ai mangé une margheritta

 

Hashimoto-Museum 6701

 

cuite dans ce four a pas bois

 

Hashimoto-Museum 6878

 

Ils ont un magnifique jardin. C'est parti pour une petite visite gratuite...

 

Hashimoto-Museum 6809

 

Hashimoto-Museum 6807

 

Hashimoto-Museum 6860

 

Hashimoto-Museum 6862

 

Hashimoto-Museum 6857

 

Le grand étang est indispensable

 

Hashimoto-Museum 6811

 

Hashimoto-Museum 6866

 

Hashimoto-Museum 6868

 

Hashimoto-Museum 6869

 

La grande demeure

 

Hashimoto-Museum 6871

 

Et la faune qui va avec l'étang

 

Hashimoto-Museum 6874

 

On y trouve plein de merdier ramené de chine puisque son père y a été plus de 40 fois

 

Hashimoto-Museum 6854

 

Hashimoto-Museum 6855

 

Hashimoto-Museum 6858

 

Je dormais à coté de l'atelier du maitre (la porte sur la gauche)

 

Hashimoto-Museum 6587

 

Hashimoto-Museum 6584

 

d'où j'avais une belle vue sur le jardin, c'est sympa au réveil! 

 

Hashimoto-Museum 6850

 

quand il n'y avait pas le paravent

 

Hashimoto-Museum 6585

 

 Lors de notre première soirée, elles avaient un invité, TAMAO Sano, une specialiste des fleurs (je ne sais pas comment traduire ça 華務 花方) qui travaille au Ginkaku-ji. On a remangé des sushi (aprés le goya champuru qu'on venait de manger) et on a bu.... 

On a bu differentes sortes de saké, et comme l'a remarqué Yves-Marie, c'était à chaque fois dans des verres differents, et les verres devenait de plus en plus grand....

En conclusion, on a été invité par Tamao-san au Ginkaku-ji demain matin à 10h, cela devrait etre pas mal.... 



Repost 0
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 15:46

Depuis le temple on a une vue vraiment sympa, ça valait le coup de monter

 

Karuma 6414

 

Karuma 6425

 

Karuma 6419

 

On a repris la marche pour atteindre le sommet où l'on a vu des arbres avec des ces racines hors de terre, cela donne une athmosphère particulière à cet endoit.

 

Karuma 6463

 

Karuma 6454

 

Karuma 6464


Et on est reparti pour la descente, et par expérience des fois l’ascension est moins rude que la descente. Ce genre d'escalier me rappelle mes montagnes sur Shikoku. J'en ai vu plus d'une fois des comme ça....

 

Karuma 6488

 

Karuma 6470

 

Sur la route on a vu une mare avec une grenouille avant d'atteindre le sanctuaire suivant

 

Karuma 6474

 

Karuma 6478

 

Et on a atteint le sanctuaire dédié aux Kami présents ici avec des pierres qui datent du jurassique

 

Karuma 6472

 

Karuma 6483

 

C'est incroyable de trouver un sanctuaire pareil au milieu de rien

 

Karuma 6490

 

Dernière ligne droite, encore 573 mètres

 

Karuma 6495

 

La nature s’est montrée impitoyable malgré la taille de cet arbre

 

Karuma 6497

 

On dirait un éléphant! Eh Micka ça te rappelle pas Papa dans le Kruger, on faisait pas les malins....

 

Karuma 6510

 

On est enfin arrivé à la Porte ouest, qui est beaucoup moins classe que son homologue de l’autre coté.  On pouvait emprunter un bâton pour faire l’ascension et on le rend à la sortie, ça aussi ça me rappelle Shikoku, d’ailleurs il est resté à la maison, par peur de le perdre (et pour ne pas avoir à le transporter pour rien) je ne l’ai pas pris.

 

Karuma 6513

 

Ils ont aménagé le bord de la rivière pour les bains de pieds, ce doit être agréable l’été une fois la promenade terminée.

 

Karuma 6515

 

Il y a un Torii donc il y a encore un sanctuaire là-haut

 

Karuma 6517

 

Karuma 6518

 

Voici le sanctuaire

 

Karuma 6526

 

Karuma 6534

 

 Tiens, encore des Ema.

 

Karuma 6522

 

Karuma 6524

 

Au cas ou on aurait pas compris, ils ont mis une statue

 

Karuma 6521

 

On prépare aussi un grand feu pour bruler tout ces bout de bois (super bien fait) afin que le vœu se réalise (ou s’est peut être à la mémoire de personnes décédés)

 

Karuma 6520

 

On trouve de nombreux ryokan et minshuku dans le coin. Comme il y a des Onsen (et que le cadre est vraiment sympa), il y en a qui reste passé la nuit ici.

 

Karuma 6542

 

J’adore la palissade en bambou

 

Karuma 6545

 

C’est avec ce bois que l’on fait les piliers Hashira de grande qualité (Hashira-bashi d’après ce que j’ai entendu, Hashira c’est le pilier, ca c’est bon, et je crois que la suite désigne ce type particulier spécialisé pour les 床の間,Tokonoma)

 

Karuma 6564

 

Génial !!! Il est en train de nettoyer la rivière. Comme me le disait Yves-Marie, " … " a dit que heureusement qu’il s n’ont pas des échelles assez longues sinon il nettoierait même le ciel.

 

Karuma 6557

 

Karuma 6554

Repost 0