Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Salut à Toi

Salut TOI!!
Voici le blog de mes voyages, mes passions, ce que j'aime, bref ma vie en générale, le tout 100% Bio, avec de vraix morceaux de photographie à l'intérieur. Comme il y a beaucoup de travail, je ne suis toujours pas à jour, alors n'hésite pas à te balader pour découvrir de nouveaux articles.  J'éspère que tu apprecie tout le travail que ça me demande car c'est pour TOI que je le fais. Et surtout n'hésite pas à me laisser tes impressions...
A bientot

 

Tu Cherches Quoi

free counters

Archives

Texte Libre

16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 15:07

 Comme j'avais presque été bon, j'avais réservé le ferry sur internet depuis la France. Le départ était prévu lundi matin à 9h30. Il a fallut se lever tot mais quand on a vu le temps moisi, on savait déjà que l'on y allait pour rien. Donc, on a reussi à arriver au Nelson Mandela Gateway sans se noyer, et à la surprise générale tous les ferry étaient annulé, ce qui est normal quand on voit ce qu'il tombe. 

  

 

 
On en a profiter pour faire les boutiques du waterfront et on a repris des billets pour mercredi. Et mercredi le temps était toujours aussi menaçant. Pour la petite anecdote, c'est pas aujourd'hui que Micka verra Table Montain sans les nuages. 
 
Robben-Island 0318
 
 Cette "espèce de choses" rouges me dit quelque chose.... Il faut que je fouille dans mes archives pour voir où est-ce qu'on l'a déjà vu.
 Robben-Island 0321
 
Et voici le Nelson Mandela Gateway, qui est toujours plein. Toi aussi n'hésite pas à commander tes billets en avance sur internet pour éviter la queue.
 
Robben-Island 0331
 
  Notre ferry
 Robben-Island 0333
 
 La police veille mais elle me fait bien rire avec son petit zodiac
 
Robben-Island 0326
 
 Robben-Island 0334
 
 Je suis toujours aussi fan des zones industrielles portuaires avec leurs grues
 Robben-Island 0335
 
 On est parti
 Robben-Island 0337
 
 Pas merci pour les vitres qui sont dégueulassent. On peut quand meme distinguer le Green Point Stadium, toujours aussi beau.
 Robben-Island 0342
 
 
 Robben-Island 0351
 
 On approche des cotes de Robben Island
 Robben-Island 0358
 
 Le port d'où débarquaient les prisonniers
 Robben-Island 0359
 
L'entrée principale
 Robben-Island 0360
 
On a commencé par un tour de l'ile en bus, avec une mosquée
 Robben-Island 0362
 
La carrière de Chaux où travaillaient les prisonniers (dont Mandela). C'est ici, où les prisonniers discutaient idéologie, c'était leur Université. 
 Robben-Island 0366
 
Une église
 
Robben-Island 0372
 
et l'école
 Robben-Island 0374
 
On a un guide pour nous raconter des histoires mais je supporte de moins en moins ça. En Afrique du Sud, beaucoup de visites touristiques se font obligatoirement avec un guide, c'est bien car ça leur donne du boulot, mais je n'aime pas etre "enfermé" dans une visite. 
 
Robben-Island 0394
 
Il y a 6 kilomètres jusqu'à la cote, et il n'y a jamais eu d'évasion. Comme nous l'a dit le guide: "on peut boire beaucoup, courir vite, ... mais on ne sait pas nager"
Robben-Island 0386
 
Ici aussi, on a revu des pingouins
 Robben-Island 0393
 
 On entre dans la prison où l'on va continuer la visite avec un autre guide
  Robben-Island 0399
 
Une salle de detention commune
 Robben-Island 0402
 
Avec des sanitaires sans cloison comme chez nous en Chine. Il y en a qui ont pas du aimer le vendredi soir...
 Robben-Island 0405
 
C'est un ancien détenu qui nous explique la vie en prison ici.
Robben-Island 0412 
Chaque prisonnier avait une crate d'identité, avec sa religion, son crime et la durée de la peine. 
 Robben-Island 0413
 
Le menu, different suivant l'origine ethnique. 
Robben-Island 0415
 
 Robben-Island 0417
 
 Voici la salle de sport où les prisonniers jouaient au volley, tennis. 
 
Robben-Island 0422
 
 
 Robben-Island 0423
 
 Le clou de la visite, la cellule de Mandela où il y auras passé 18 ans.
 Robben-Island 0431
 
 c'est trés sommaire
 Robben-Island 0440
 
 et c'est exigue
 Robben-Island 0442
 
 Un couloir de cellule
 Robben-Island 0446
 
Et voilà, la visite s'achève on est les derniers comme d'habitude (car il faut attendre que tous le monde artent pour faire les photos) et le ferry ne nous attendras pas.
 Robben-Island 0451
 
 Dernière photo de la porte d'entrée
 Robben-Island 0461
  
Repost 0
11 juillet 2006 2 11 /07 /juillet /2006 11:34
Depuis janvier, c.a.d avant le drame, j'ai passé les 6 mois les plus pourri de ma vie, et avant de partir c'était vraiment pas la joie. Mais depuis que je suis parti, ça va un peu mieux.
J'ai decouvert un nouveau pays, l'Allemagne, je suis agréablement surpris car c'est pas si moche qu'on le dit. J'en ai vu d'autre, les pays scandinaves, c'était un peu comme un mythe: ça c'est fait.

J'ai rencontré plein de personnes sympathiques, acceuillantes, d'ailleurs je suis toujours en contact avec Martin et Mareike a qui je dois énormement. Un dernier grand merci a vous, j'espère vous voir bientot en France.

J'ai vecu une coupe du monde de l'interieur, un truc à faire car c'est inimaginable. L'organisation était vraiment excellente (à l'allemande), entre les fan fest, l'ambiance, les matchs et en plus il n'y pas eu de debordements.
Ensuite, il y a eu les invités, toutes les personnes que j'aime le plus sont venus me voir, j'étais vraiment content de pouvoir partager ça avec les personnes que j'aime car ce sont des souvenirs que l'on pourra partager toute notre vie.

Enfin, je viens de passer le plus beau week-end de ma vie, et je ne pense pas que l'on puisse faire mieux. L'Italie est championne du monde, aprés une coupe du monde que j'ai vécu en tant que protagoniste: j'ai assisté à tout les matchs et quand on prend les billets on est pas censé savoir qu'ils iront au bout, et c'est pas demain la veille que ça se reproduira. je peut mourir en paix, et si un jour j'ai des enfants ou des petits enfants je pourrai leur dire j'y étais.

Cerise sur le gateau, j'ai partager tout ça avec la personne à qui je tiens le plus (et malgré tout, je suis persuadé que c'est la fille de mes reves), merci Julie.
Repost 0
9 juillet 2006 7 09 /07 /juillet /2006 11:41
Ca y est le jour tant attendu est arrivé... Voilà, 1 mois que je suis en Allemagne, et quoiqu'il arrive j'avais prévu de venir voir la finale rien que pour l'ambiance mais là ça va au delà de mes espérances: l'Italie est en finale, et je suis à Berlin !
Voici le tableau final:


On attend impatiement la fin, ce sera Italie-France, et ça se deroulera à l'Olympiastadion, stade mythique, rénové pour cette coupe du monde.

 
Le prix des billets étant hors de prix, enfin j'ai plus de sous c'est pas pareil [et maintenant je regrette car j'ai raté quelque chose d'unique...], il ne nous reste que la Fan Fest, et on y a été de bonne heure car c'était bondé. T'est pret à vivre cet incroyable aventure avec nous? Regarde par toi-même, on a eu du bol, on était sur le deuxième écran géant




Comme j'étais coupé du monde pendant plus d'un mois, je ne connais pas les chiffres. Mais fais le calcul, il y avait une dizaine d'écrans géant comme ça, on devait pas être loin du millions. En tout cas, nous on était dans l'ambiance:




Ces italiens ! Toujours pleins d'imagination, en voici un avec un manifesto pour la France [quand je suis allé en Italie, ma tante en avait un aussi sur sa porte]. En Italie, on accroche ces manifesti au mur pour informer la population d'un décés dans le village.


Voici la composition de l'équipe:


20h coup d'envoi: ça y est, le match commence. Aprés quelques minutes, Henry est sonné suite à un contact avec Cannavaro. C'est surement ce qui va pousser l'arbitre à accorder un penalty plus que généreux à Malouda (e poi gli italiani hanno la nominata) dés la 6e minute, le scandale ! Zidane transforme, ils auront eu besoin d'un penalty pour marquer un but contre Buffon (a part Zaccardo, mais il est italien) car personne au cours du jeu n'aura reussi, la défense italienne aura été impériale tout au long de cette coupe du monde.
A la 19e minute, c'est Materazzi qui égalise de la tête, ouf de soulagement !
La première mi-temps est italienne avec un poteau et un but valable annulé injustement...
La deuxième mi-temps est française, et l'Italie souffre, les 120 minutes contre l'Allemagne se font sentir, et les joueurs sont tous mort de fatigue,mais encore une fois la défense plie mais ne rompt jamais...
Lors des prolongations, à la 105e minute Zidane se fait expulser pour son coup de boule, ce qui est normal.
Encore une fois les penaltys, c'est pas réjouissant quand on pense que les italiens ont perdu au penalty: en 1990 en demi contre l'Argentine, en 1994 en finale contre le Brésil, en 1998 en quart contre la France, et le golden goal en 2002 contre la Corée en quart...
Malheureusement pour Trezeguet, c'est lui qui manque le penalty décisif (il m'avait manqué le penalty décisif de la coupe des champions lors de la finale contre le Milan AC).
Quant à Grosso, il doit tirer le dernier penalty celui qui peut-etre décisif... Autant de pression, sur un jeune homme, qui jouait en Serie C2, il ya quelques années (comme Materazzi, ils ont connu sur le tard la Serie A). Il aura été décisif, puisqu'il provoque le penalty contre l'Australie, il marque le but décisif contre l'Allemagne, et il marque le penalty décisif en finale (et il devait avoir la pression, j'aurai pas aimé faire son boulot). C'est pour tout cela, qu'il a été retenu par un journal americain pour etre dans le top ten des plus grandes performances du siècles (on est au Etats-Unis, il n'y a pas d'autre footballeur et il n'est que 7e).
L'autre star, c'est Materazzi,  tant décrié suivi par sa réputation (et oui la vie n'est pas facile quand on a un pédigré), mais décisif. C'est le meilleur buteur de l'équipe d'Italie (un défenseur ça fait rever), avec ses deux buts décisifs contre les tchèques et en finale auquel on ajoute l'évènement avec Zidane. J'ai toujours été le premier à lui casser du sucre sur le dos (et qu'est-ce qu'on lui à mis avec les autres  italiens  à  Dortmund , petite dédicace à  Christian), mais  il aura  fait une super coupe du monde, et il ne la doit  qu'à la blessure  de  Nesta.
Ensuite, on ne peut pas oublier Cannavaro et Buffon, si l'Italie n'a pas encaisser de but, c'est à eux qu'elle le doit. Modèles de régularité toujours presents et toujours monstrueux: c'est une honte d'avoir élue Zidane meilleur joueur de cette coupe du monde, alors qu'ils ont toujours été décisif et qu'ils sont champion du monde.

Fabio Grosso marque son penalty, délivrance: l'Italie est CHAMPIONNE DU MONDE !!!
Moi j'étais trop émue je dois toutes les photos et les vidéos à Julie. D'ailleurs, on m'a vu à la télé sur Canale 5 puisque le lendemain ma mère  m'a dit qu'elle m'avait vu ainsi que Julie (et elle savait pas qu'elle venait, donc elle a pas pu l'inventer). Viens vivre l'évènement avec moi, et  participe à la fête toi aussi...





Et ça c'est cadeau


Mais les vidéos sont beaucoup plus parlante, régale-toi car c'est de l'inédit..


Finale 1 explosion de joie

Finale 2 Explosion de joie

Remise des médailles

Remise de la coupe

Le resultat de la soirée


Deux jours aprés, ma dernière image de Berlin avec l'ami Jo, avant de partir pour la Norvège


Tu peut consulter tout le reste de l'aventure, car j'ai assisté à tout les matchs,  en cliquant sur Coupe du monde 2006, au delà du sport j'y raconte l'incroyable aventure humaine  que ça a été.
Repost 0
8 juillet 2006 6 08 /07 /juillet /2006 21:13
Ce soir, la petite finale, il n'y aucun interêt à savoir qui va avoir la troisième place, car ca passe vite aux oubliettes. Le plus interessant ça va etre d'aller à la Fan Fest de Berlin, la plus grande en absolue, durant un match de l'Allemagne, ça y est tu saisis le truc,et oui ça va être énorme...
Si on veut pouvoir rentrer, il va falloir s'y prendre de bonne heure car on est pas les seuls sur le coups.


Ola! ce qu'on rigole, arf! arf!


J'adore le foot pour ça: on tombe toujours sur des intelectuels prêt à faire n'importe quoi. Et oui, ils ont sauté du pont. Merci.


On a bien fait d'arriver tôt, comme tu peut le voir: c'est complet.


On avait rendez-vous avec Mareike, Inke et Sarah, j'étais vraiment content de pouvoir les revoir et en plus ici, loin de Göttingen. Elles m'ont "paindu" en allemand (et je me suis laissé faire) si ça c'est pas chretien, seulement 4 jours aprés la demi-finale, chapeau !


A peine on les a retrouvé, le premier truc qu'elles ont fait c'est nous faire boire (pour changer) de leur alcool préparé avec soin (top productivité comme tu peut l'imaginer).


Et après ça, elles étaient bien "sèches"


Lors de la mi-temps on a eu droit à une démonstration d'art martial, comme tu me connais tu sais que je vais pas me mouiller. Faut dire que c'est de sacré "bestiaux".


Le gars tranquille, d'une main, même pas mal




Un peu de grace


Ils étaient vraiment balaise, tu le sais pas mais elle est partie pour un bon décollage, pret?


Partez!


Est-ce que t'arrives à saisir jusqu'où elle est montée? En plus là elle est en train de redescendre, trop impressionant. Pour la petite histoire (car il y avait aussi un match de foot ce soir) c'est l'Allemagne qui a gagné 3-0, tant mieux comme ça la fête sera plus belle.


Pour finir on a fait un tour de grande roue, et là tu vas pouvoir te rendre compte de l'énormité de la chose et voir toute l'ampleur de la Fan Fest qui s'étend sur  toute la Strasse des 17 juni. En plus, là,  il n'y a qu'un coté, dis - toi que c'est pareil de l'autre coté, ça t'épates? Il ya une "huitaines" d'écran géant, et l'avenue est noire de monde (au passage t'as gagné une photo de Berlin de nuit).


Donc demain ça va etre énorme et je pense que l'on va être pas mal au compteurs... Il ne reste plus que 19h46...


Repost 0
8 juillet 2006 6 08 /07 /juillet /2006 17:42
Juste à coté de la fan fest, donc en face du Reichstag, Adidas disposait d'un enorme térritoire qu'il a amenagé à sa guise. Ca a donné ça:


A l'interieur tout ce qui touche au football, avec pleins de stand de goodies, des mini-terrains de foot pour organisé des tournois, des concert dans la grande arênes (on en reparleras), bref un petit tour en image. Ca c'est pour mon petit cousin Angelo, car il est fan de Kaka'


Enorme, ils ont reproduit le décor de la pub José +10, avec tout les détails.


On a fait un petit tout de Vespa



Une légende: le Tango qui a servi lors de la coupe du monde 1982.


Et le teamgeist qui va le devenir, celui a servi pour la demi finale contre l'Allemagne, une pièce inéstimable.


Une photo de Julie avec Goléo, c'est pas Adidas mais je savais pas où la placer.


Toi qui veut du rêve tiens-toi bien, car tu vas en avoir pour ton argent. Comme je te le disais plus haut, des concerts sont organisés, et comme on a de la chance on est tombé sur James Blunt (je suis absolument allergique à ce qu'il fait, si je pourrai lui vomir dessus...et le lendemain c'était "Charlito", bref pas mieux). Donc on a eu droit à des animations et un karaoké. Et lui il fait parti des trés bons, et dis toi qu'en vrai (et ce qu'il a fait avant) c'était encore mieux, car le public à sollicité une deuxième apparition mais cette fois à cappella.


Un vrai fan de James Blunt

Repost 0
8 juillet 2006 6 08 /07 /juillet /2006 14:08
Ca c'est que de l'inédit car je me rends compte que j'avais vraiment posté ça comme un sale sur blogspot. On approche du dénouement, la coupe du monde du monde touche à sa fin... Mon dernier guest, n'est autre que Julie, et oui à la base on devait voir la coupe du monde ensemble, puis les évenements, mais finalement on assisteras à la finale ensemble.
Comme on a pas fait le voyage pour rien,  on a visité la ville, qui garde des traces  du passé. D'ailleurs, notre guest house (trés bonne adresse puisque c'est la maison qui a offert, je vous la conseille, merci à Charlotte!) se trouvait prés d'Alexanderplatz, en plein Berlin Est, et on sent la difference avec l'Ouest... Tout est bon pour parler de la coupe du monde:


Il y a une horloge universelle, qui donne l'heure partout dans le monde, je connaissais pas, interessant.


On est parti pour le tour de la ville, et comme tu peut t'y attendre on va voir du temple hindou (je mettrai les noms plus tard).


Un deuxième pour la route


Avec sa mosaïque (pour TOI qui est observateur c'est pas celle de cette église mais chuuuuuuut!)


Comme je disais la partie Est est en plein traveaux


Match St Michel contre le dragon (1-0 pour St Mich')


Il y a un grand parc pas loin d'ici, avec un peu de tout, la fontaine fait fureur


Les potes Marx et Engels, j'avais une photo où je philosophé avec eux (merci la carte mémoire) je vais essayer de la recuperer à mon retour.


Encore une ode au "sport de la balle qu'on tape avec ses pieds", avec ses personnages legendaires. Inutile de deviner vers qui je me suis dirigé. Le grand Paolo Rossi, Pablito, meilleur marqueur de la Coupe du monde 1982 remporté par .... que je me souviennes, ah oui l'Italie.


Et bien sur, vers le plus grand joueur de tous les temps (et pourtant il n'est pas italien), Diego Armando Maradona, el pibe de oro (je lui consacrerai un article un jour...). Vas-y toi aussi prosterne-toi devant lui  car il restera unique.


Pour en finir avec les temples hindous, l'église Wilhelm, en partie détruite par les bombradements de la seconde guerre mondiale. Ils ont eu la bonne idée de reconstruire un "truc" à coté, censé la remplacer. C'est moderne...


Ca c'est avant,  avec des jolis  mosaïques



Ca c'est le vouvel intérieur: ça change! Mate un peu le gars sur la croix en face, même  la musique  est moderne (par contre, la musique j'adore car elle était trop tripante)

 

Ca c'est les deux clochers face à face



Petit retour sur la Pariser Platz


Et tout au bout de la "strasse du 23 juni" l'arche


Potsdamer platz, un quartier à cheval entre l'est et l'ouest, ça donne un quartier  hyper moderne

 
De nuit ça donne ça


Encore l'effet coupe du monde: voici la pelé station.


Ils nous ont laissé quelques vestiges du mur


avec la plaque



Voici les deux pans de mur (l'autre est tout au fonds là-bas)


C'était haut quand même


Le térroriste faisait déja peur...


On a vu le monument pour les victimes de l'holocauste , ouvert depuis pas longtemps... C'eest bizarre comme truc.




La spécialité locale (a part la bière de Berlin et ça, on a rien trouver de vraiment typique), que l'on trouve dans toutes les boutiques de souvenirs. Les bonhommes des feus tricolores décliné de toutes les  façons possibles.


Un peu de musique


On trouve encore des trabans





Repost 0
4 juillet 2006 2 04 /07 /juillet /2006 21:00
On est parti avec Martin et ses copains pour Dortmund avec la provision de bières bien sur. On est arrivé devant le stade, mais on a du se séparer...


J'aurai vu le stade, je suis arrivé devant, mais comme le distributeur n'a pas voulu "me donner argent", il va falloir trouver autre chose.
 Tant pis, je pars à la recherche d'un écran géant et je tombe sur trois italiens dans la même galère. On finit par trouver une grande salle où le match est retransmi: le Fan Hall




Le seul hic: on est 8 (deux groupes de 4) italiens pour 5000 allemands, pas rassurant!!!


Au debut du match, les allemands étaient très motivés


Voici la composition de l'équipe


Aprés un match trés serré, il y a eu les prolongations, et le spectre des penaltys qui s'approchait de plus en plus...
Mais à l'avant dernière minute, Fabio Grosso marque un but magnifique d'une importance capitale! C'est du délire, on était dans un coin et on a crié, roulé par terre, sauté partout, s'est serré dans les bras l'un de l'autre, du trés grand n'importe quoi. Quand on est redescendu sur terre (j'avais perdu ma voix et j'avais du mal à respirer) on a vu les milliers de supporters allemands qui nous regardait, sans dire un mots, tous dégouté. C'était vraiment indecent de notre part!
Il faut rappeler le contexte: ça fait deux jours qu'en Allemagne, le climat est trés tendu avec des "une" de journeaux trés ... où l'on voit des joueurs italiens sur une pizza prêt à être dévoré, les critiques perpetuels quant au jeu des italiens, des caricatures de joueurs en pizza, des histoire du genre: à 21h appeler toute les pizzerias d'Allemagne pour qu'il ne puissent pas voir le match... Bref on est trés loin du fair play... rien que pour ça on est heureux de vous la mettre...
On a voulu se diriger vers le stade pour essayer d'y rentrer, mais on a juste eu le temps de voir Del Piero marquer le deuxième but, c'était trop beau.

On s'est dirigé vers le stade pour participer à la fete


Quel contraste avec ces derniers jours


Au moment de rentrer, un gentil allemand, heureux de participer à la fete nous a envoyé vers la mauvaise direction (l'université de Dortmund la nuit: c'est trés sympa), on était content, mais j'ai quand meme eu mon train à 3h du mat (et pourtant j'ai fait des efforts pour le rater) et ils ont retrouvé leur voiture, vers 4h du mat.
Enfin, ça restera une soirée mémorable, avec une des plus grande joie de ma vie.
Repost 0
30 juin 2006 5 30 /06 /juin /2006 20:27
Pour mon dernier match j'ai eu droit à un cadeau exceptionel: On est dans le virage opposé (ici aussi, on a déménagé) mais au troisième rang, c'est-a-dire que l'on est vraiment très prés du terrain, à moins de 5 mètres du but. Rien que ça c'est grandiose, le match prend tout une autre envergure. Devant on voit ça (il y a juste le filet qui est...):


Et le virage (tu peut verifier on est au 3e rang)


Avec Micka


On commence par l'hymne et la photo



La tribune presidentielle, on y voit Michel Platini, Rudi Völler (je viens de le voir en cherchant Michel) et Youchenko (au dessus de Rudi avec l'écharpe,  comme j'en chercher un troisième...)


Les joueurs sont très motivés



Il y a de belles brochettes



Un petit striscione pour la route (arf, arf), j'en ai peut-être fait plus qu'eux


Ca commence trés fort puisque Zambrotta, un de mes joueurs préféré, ouvre la marque dés la 6e minute, et pour une fois le match semble être en descente


Allez j'ose mettre Del Piero, mais c'est vraiment pour la carrière.


Pendant la mi-temps, il y avait des fous furieux qui tenaient absolument à être devant,  ça nous a occuppé. Le carabinieri italien servait de traducteur.

 
Ensuite c'est Toni qui marque deux buts il aura fallu attendre le 5e match avant  de le voir claquer!



Quelques photos pour la route: Gigi buffon


Francesco Totti dans ses oeuvres


Deuxième but de Toni avec Perrotta qui l'imite.


Tir de Zambrotta, "chaud devant"



Un autre striscione, Moggi est devenu la grande star de cette fin d'année, une source d'inspiration sans limite pour les supporters.


Mauro German Camoranesi (quand il avait encore sa queue de cheval)



Toni face au gardien de but



Score final 3-0


Il m'est encore arrivé quelques choses d'extraordinaire car à la fin du match, Cannavaro est venu prendre le drapeau pour Pessotto à la personne qui était à coté de moi (celui qui a eu les problèmes avec la polizei) on comprend mieux pourquoi il tenait tant à être devant, c'était parce qu'ils s'étaient mis d'accord. Résultat: j'étais à 1 mètre d'un dieu vivant. La photo est flou, mais j'ai deux excuses: j'avais le téléobjéctif (pour faire des photos de près c'est pas top) et j'étais en manuel (à cause du filet) donc c'était pas évident de faire une mise au point si rapidement.



Petit rappel: deux jour avant Gianluca Pessotto, dirigeant et ancien joueur de la juventus, a sauté  du haut de l'immeuble  Corso  Galileo  Ferraris (le siège de la Juventus). Grosse incompréhension, tout le monde était bouleversé, il suffit de voir la tête de Cannavaro quand il l'a appris durant la conférence de presse. Les supporters y ont pensé:


Même l'équipe avec ce bel hommage.



Avec le très grand Ciro Ferrara


Pour tous les fans qui n'attendent que ça, je confirme il était bien là, mais on était beaucoup trop loin pour apprecier son spectacle. Il va ma manquer...


Encore plus fort, j'ai revu Tahiti Bob, vas-y vénèrent le car il mérite.


On en a pour notre argent: on été bien placé, il y a eu des buts et surtout il y aura une belle demi finale contre l'Allemagne,  qui va jouer  à domicile et c'est  pas gagné!

 
Repost 0
30 juin 2006 5 30 /06 /juin /2006 16:18
C'est de l'inédit, puisque cet article ne vient pas de mon autre blog, d'ailleurs je trouve tous les articles  bien incomplets, je sais que c'etait par manque de temps (c'était pas évident d'en trouver) mais j'ai espoir de les completer un jour. Pour ce match, c'est Micka qui tient le rôle de la guest star, et Micka c'est mon meilleur pote, 21 ans de mariage, toujours ensemble jamais une merde, un vrai ami, si je peut trouver une fille pareil je suis preneur...

Avant le match, il y avait une des affiches les plus interessantes de la coupe du monde: Argentine-Allemagne. On a été à St Pauli, mais la Fan Fest était fermé car il y avait plus de 70000 personnes (des allemands, je suppose), il faut rien prévoir quand l'Allemagne joue car c'est toujours de la folie. Heureusement qu'ils avaient installés un écran géant à coté... Stupefaction, l'Argentine mène 1-0 et là c'est le drame, on ne les entends pas trop les allemands. A force de defendre, ils ont fini par prendre un but, et ils avaient pas l'air bien motivé pour en mettre un autre. Je ne comprends pas ces équipes qui viennent sans envie de gagner (comme au Tour de France, celui qui a envie d'arriver second, ça me sidèrent). Car au penalty les allemands vont etre chaud bouillant. Bien sur, les allemands ont gagné, c'était encore de la folie, pour la plus grande joie du trio qui nous a interrogé durant tous le match (ils sont quoi?).




Alors Micka, ça te rappelle rien? D'ailleurs il manque une "armoire"  (qui était parti  chercher les bières)


A la fin du match, on se précipite vers le stade suivi de milliers d'autres supporters qui ne veulent pas rater le coup d'envoi du match suivant. Italie - Ukraine, quart de finale de la coupe du monde, sur la papier c'est pur!
En chemin, je me suis fait peindre un drapeau sur les joues comme d'hab', et même Micka s'y est mis.

Repost 0
26 juin 2006 1 26 /06 /juin /2006 17:09
Même stade, virage opposé, je craignais de me retrouver qu'avec des australiens mais c'est bon, ils nous ont juste tous démanagé de ce coté. On arrête pas l'imagination des supporters, ils n'ont rien trouvé de mieux que de se déguiser en illustres personnages italiens.


Avec Elsa et Goléo


Bien entendu mes amis habituels étaient là (c'est devenu une grande famille), et plus particulièrement lui, "mon idole", je suis même allé lui parler à la fin du match, il vient de Cava dei Tireni, c.a.d Salerno comme moi, mais il habite en allemagne. En tout cas, il m'aura encore fait rever.


En deuxième mi-temps, il y a l'expulsion injuste de Materazzi, l'Italie va encore devoir souffrir et jouer à 10.


Un striscione pour la route. "Meno Totti, più tette"


L'arbitre s'étant rendu conte de sa boulette, il accorde un penalty genereux pour Grosso dans les arrets de jeux.


C'est Totti qui prend ses responsabilité, j'imagine qu'il avait un peu la pression. Le banc de touche est tendu


Mais c'est le but



1-0, victoire dans les arrêts de jeu mais victoire c'est le principal. L'objéctif est rempli: j'ai les places jusqu'en quart de finale je les aurai vu jusqu'à là, je pousse un petit ouf de soulagement.
Malgré la défaite, les australiens sont des personnes sypathiques car ils nous ont laissés martyriser leur Kangourou...




Et en ville la fete continue




Encore de la finesse



Meme les japonais s'y mettent

Repost 0