Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Salut à Toi

Salut TOI!!
Voici le blog de mes voyages, mes passions, ce que j'aime, bref ma vie en générale, le tout 100% Bio, avec de vraix morceaux de photographie à l'intérieur. Comme il y a beaucoup de travail, je ne suis toujours pas à jour, alors n'hésite pas à te balader pour découvrir de nouveaux articles.  J'éspère que tu apprecie tout le travail que ça me demande car c'est pour TOI que je le fais. Et surtout n'hésite pas à me laisser tes impressions...
A bientot

 

Tu Cherches Quoi

free counters

Archives

Texte Libre

8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 12:01

 Petite surprise en me promenant sur la Garden Plaza. J'avais deja visite le Musee de la biere Sapporo il y a cinq ans mais je n'avais pas vu celui-la. Et comme je ne peut pas resister a un musee de biere, tu auras droit a une viste de plus...

 

Yebisu-museum 4372

 

 

Et c'est normal car il a ouvert l'an dernier

 

 

Yebisu-museum 4373

 

 

 Pour la replacer dans le contexte, c'est le niveau au dessus de la Sapporo Draft one (et donc bien au dessus de l'Asahi et de la Kirin mais ca n'engage que moi) et si elle est bonne c'est parce qu'elle a ete cree par le Sapporo Group en 1887, ce qui explique pourquoi je la prefere aux traditionelle biere japonaise.

 

 

Yebisu-museum 4376

 

 

 Yebisu-museum 4425

 

 

C'est parti pour la visite (qui est gratuite!!!), on commence avec une maquette de la colline ou se trouvait la brasserie qui periclitait car il y a en avait beaucoup d'autres mais qui a eu la bonne idee d'appeler des ingenieurs allemands (car ils connaissent leur boulot, meme si je prefere les belges) pour ameliorer leurs bieres.

 

 

Yebisu-museum 4377

 

 

Les premiers qui l'ont apprecie sont les etrangers ravie de retrouver le gout de chez eux et petit a petit ca a gagne les autres couches de la population. Voici les premieres bouteilles, vintage a souhait comme je les aime.

 

 

Yebisu-museum 4378

 

 

Voici le modele destine a l'exportation

 

 

Yebisu-museum 4382

 

 

Sur toutes le bouteilles il y a Ebisu sama, l'embleme de la biere et qui lui a donne son nom.

C'est un des sept dieux “Hichi fuku jin” , dieu de la chance, c'est le maitre des eaux et de la mer qui a des affinites avec les daurades (ce qui est pas mal car il y a pire comme poisson)

 

 

Yebisu-museum 4381

 

 Yebisu-museum 4383

 

 

 C'est la brasserie qui a donne le nom (et la petite musique) a la gare...

 

 Yebisu-museum 4384

 

 

Quelques publicite d'epoque

 

 Yebisu-museum 4390

 

 

Succes dans les Izakaya 

 

 

Yebisu-museum 4394

 

 et meme chez les intelectuels de l'epoque. Petite dedicace a Jeremy, qui est fan de la biere comme le fut avant lui Natsume Soseki, dont il devient un specialiste. Alors il en est ou ton memoire ????

 Yebisu-museum 4396

 

 Yebisu-museum 4405

 

 

Petit jeu dans les annees 1970, il y avait des capsules differentes qui permettait de gagner une figure de L'Ebisu sama de 1 gramme en Or (5000 a gagner) ou argent (500).

 

Yebisu-museum 4406

 

 

 On retrouve la biere meme dans les manga

  

 Yebisu-museum 4409

 

 

 ou Evangelion

 

 

Yebisu-museum 4411

 

 

Version Canette ou bouteille

 

 

Yebisu-museum 4410

 

 

Il y avait un espece de petit carillon qui est cense jouer l'air de la biere. Bon, j'y suis reste plus de cinq minutes pour essayer d'avoir l'air correctement pour le filmer mais meme en allant plus ou moins vite impossible d'avoir quelaue chose de correct. Il va falloir se contenter de celui que j'ai filme a la gare.

 

 

Yebisu-museum 4413

 

 

 

Et voila, la visite se termine mais comme d'habitude je me suis fait fourre a la fin car ce n'est pas gratuit pour rien.... Avant de partir, il faut passer par la boutique de souvenirs et le bar...

 

 

Yebisu-museum 4418

 

 

 Resultat, j'ai pris une petite serviette pour mon bento, et ca tombait bien car j'en chercher une depuis quelques temps.

 Yebisu-museum 4424

 

 

Voici les differentes utilisation sque l'on peut en faire.

 

 

Yebisu-museum 4419

 

 

 Et forcement je n'allais pas partir sans prendre une biere....

 Yebisu-museum 4420

 

 

 

Yebisu-museum 4421

 

 

J'ai pris une Creamy Top Stout qui n'etais vraiment pas degueulasse...

 

 Yebisu-museum 4423

 

Repost 0
Published by Ami - dans Musée
commenter cet article
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 11:05

Cela faisait longtemps que je n'etais pas retourne a Ebisu et c'est dommage car c'est bien sympa.

Cette fois je n'avais pas trop le choix car il y a plus d'un mois j'avais achete des billets pour voir l'expo de Betthina Rheims, Made in Paradise, et on se dit qu'on aura le temps mais en fait il y a toujours un truc a faire et elle se termine le 15 mai. Donc, c'etait aujourd'hui ou jamais...

Ca se passe au Musee de la photographie qui se trouve a Ebisu, voila une bonne occasion d'y retourner. Et voila Garden Plaza avec son style architectural particulier.

 

Ebisu 4358 

 

 

 

Ebisu 4362

 

 

 

 

 

 

Ebisu 4363

 

 Au loin on peut apercevoir un petit bout de la Tokyo Tower

 

Ebisu 4443

 

 

Voila une photo parfaite pour du HDR

 

 

Ebisu 4365

 

 

 

Ebisu 4369

 

 

 

Ebisu 4371

 

 

 

Ebisu 4428

 

 

 Le restaurant de Joel qui n'a pas bouge

 

 

Ebisu 4434

 

 

 Avec le menu de midi a 5100 yens.

 

 

Ebisu 4432

Repost 0
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 19:42

Ca fait plaisir de casser un peu la routine, car aujourd'hui je travaille sur la Cote Ouest (et ça fait toujours plaisir de travailler pas loin de chez moi, il aurait pas plu j'y serais aller en vélo) et pour une fois on ne va pas enlever du silicone...

Au programme, un déménagement, je sais pas si j'ai gagné au change...

Donc le but du jeu va être de déménager le merdier de ces appartements qui vont être détruit pour être refait à neuf (dommage, je ne serais plus là)

 

Tanashi 0514

 

En attendant, ils ont aménagé un bureau à l'étage de ce batiment.

 

Tanashi 0503

 

Petite surprise le kantoku est une connaissance et même plus que ça, puisque c'était mon premier kantoku sur le premier chantier et c'est avec lui que j'ai vécu une de mes plus belles expériences au Japon (désolé, je ne l'ai toujours pas publié !!!). Et ça fait plaisir car quand il m'a  vu il m'a dit "久しぶりだ" Hisashiburi, "ça fait longtemps!!", bon c'est sur qu'il ne risquait pas de m'oublier.

 

Tanashi 0511

 

On a commencé par mettre des protections sur les murs et le plancher (ça y est je commence enfin à m'améliorer avec le scotch, c'est fou car ça à l'air tout simple mais quand il faut le faire bien, c'est pas évident de bien scotcher).

 

Tanashi 0500

 

Voici un peu de merdier à déplacer.

 

Tanashi 0512

 

Ces vieux appart était vraiment sympa, j'aime bien.

 

Tanashi 0513

 

Par contre, voici un chauffe eau d'époque !!!

 

Tanashi 0505

 

Donc une partie en bas et l'autre dans le nouveau bureau.

 

Tanashi 0510

 

D'ailleurs, je me demande ce que faisait ces décorations funéraires ici...

 

Tanashi 0509

 

Et voilà le travail, encore une fois ils ont été super efficace, ce matin c'était vide et ce soir c'était déjà fonctionnel. Par contre, imagines comment ça a été galère pour amener les gros bureau,les armoires, le frigo.... puisqu'on été que deux avec Takakura-san. 

 

Tanashi 0506

 

Tanashi 0507

 

Et il en restait encore pour dehors...

 

Tanashi 0515

 

Bref après cette semaine difficile, finir avec le déménagement c'était du bonheur... Mais comme je suis bête je n'ai rien trouvé de mieux que de vouloir rentrer à pied (en plus j'économise 110 yens). Et en plus il pleuvait !!!

 

Tanashi 0516

 

Comme on est pas dans Tôkyô-ku (on est à Nishi-Tôkyô), je n'ai pas de carte ce qui rajoute du piment. Sur Google map, j'ai vu qu'il y avait à peu près 5 km de marche (soit une heure) jusqu'à Kichijoji, il suffit de prendre plein sud et au bout d'un moment je dois rejoindre l'Inokashira dori... Bref de l'aventure...

Et quand on marche on tombe sur des endroits sympa comme ce petit parc.

 

Tanashi 0517

 

Tanashi 0518

 

Et au bout d'un moment j'ai enfin trouvé l'Inokashira dori, et ce fut un soulagement car c'est pas évident de marcher dans le vide. C'est bon je suis presque sauvé...

 

Tanashi 0519

 

Au poassage, j'ai croisé un crapeau qui se souviendra de ce jour de pluie...

 

Tanashi 0521

 

ET au bout d'une heure, la libération: la "Chûô line", ce qui veut dire que la Keio ne va pas être loin. En tout cas, ça a finit de m'achever et à la pas surprise générale j'étais malade le lendemain...

En tout cas, ça m'a fait plaisir de marcher, ça m'a rappelait Shikoku où l'on marche malgré les conditions climatiques et pour longtemps, il me tarde d'y retourner !!!

 

Tanashi 0525


Repost 0
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 17:10

Cela me fait toujours quelque chose quand je reviens à Makuhari car j'y suis venu pour chacun de mes séjours alors qu'il n'y a pas de raisons particulières...

La première fois, c'était avec Julie lorsqu'on était à la recherche du Carrefour, ensuite c'était pour le Tôkyô Game Show.

Hier c'était pour un chantier, et j'ai failli ne pas y aller car c'est à cause de la pluie qu'on a pas été à Matsudo (j'aime les coup de fil à 6 heures du matin!!!).

A peine sorti de la gare, tout m'est revenu c'était énorme....

Et une fois le boulot fini, je me suis dit que j'irai bien faire un tour au Carrefour car ils sont censé avoir arreté leur activité au Japon mais la dernière fois il était encore là...

Aprés une petite promenade, j'ai demandé pour avoir confirmation et effectivement, il n'est plus là, enfin oui il est là mais c'est devenu un AEON.

Mais j'ai pas perdu mon temps car j'ai cherché des sequelles des tremblements de terres un peu plus violent ici et j'ai fini par en trouver et c'est impréssionnant. Il suffit de voir l'état du trottoir sur toute la longueur.

 

Matsudo 0445

 

Le sol s'est soulevé

 

Matsudo 0447

 

Matsudo 0448

 

et la terre a bougé, regardes le virage sur la ligne jaune pour les non-voyants

 

Matsudo 0450

 

Matsudo 0451 

 

Même les fondations ont bougé (à la télé j'en ai vu des pires!!!)

 

Matsudo 0449

 

Repost 0
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 15:05

Ce qui a de bien avec le boulot c'est que je découvre pleins de nouveaux endroits autour de Tôkyô. Et ce coin là au dessus de Kita senju m'était totalement inconnu. Le seul problème c'est que c'est loin et le train est cher.

Il me faut une heure mais avec un seul changement, ça change de Yukigaya où il en fallait quatre !!! 

J'arrive un peu avant 8 heures du matin, et devant le Pachinko de la gare, il y a déjà du monde qui attend l'ouverture des portes pour aller travailler (et pour être sur d'avoir leur machine porte-bonheur) 

 

Matsudo 0483

 

Le quatier est tranquille et sympa, et en plus il y a un petit cours d'eau.

 

Matsudo 0486

 

Il reste de vieilles maisons sympa

 

Matsudo 0468

 

Et ça, c'est quoi comme fleur ?? c'est mignonet...

 

Matsudo 0484

 

En rentrant ce soir, il y avait une opération bien sympa de la part des agriculteurs locaux qui donnait des poches de légumes en échange de dons.

 

Matsudo 0491

 

Inutile de dire que le temps de s'installer et de commencer, en moins de 10 minutes tout était parti...

 

Matsudo 0494

 

C'était la bonne opération de la journée,même s'il va falloir trouver une utilité pour tous ces poireaux car comme il n'y a pas de pate brisé, impossible de faire une quiche....

 

Matsudo 0497

 

Et aujourd'hui j'ai reçu du courrier, même si ce n'est que la banque, ça fait toujours plaisir....

 

Matsudo 0495

Repost 0
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 16:02

 

 J'ai repris le boulot !!!! Ca ne me dérangeait pas plus que ça de ne pas bosser car je pouvais faire du japonais (et ça porte ses fruits) mais avec la situation financière catastrophique, je ne peut pas faire autrement. D'ailleurs, comme je n'avais pas prévu de retravailler avant le 25 (le classique, le jour où on peut avoir une avance), il ne me reste que 2000 yens qui vont tous servir pour les transports. Enfin, comme je travaille sur la côte est, Chiba-ken, c'est 900 yens par jour de transport (mais heureusement que je passe par Shinjuku car je peut frauder, c'est mal mais je peut pas faire autrement...). 

En tout cas, je suis super content de retrouver mes collègues. Au programme quelques choses de nouveau: retirer le silicone des mur et des fenêtres, et c'est pas bien....

 

Matsudo 0467

 

Comme tu as pu le constater, ça va encore être en hauteur et sur deséchafaudages, et bien sur ils sont toujours aussi étroit.

 

Matsudo 0473

 

Matsudo 0488

 

La preuve en image...

 

 

 

 

 

 

Je suis content d'avoir mon casque et je ne l'oublie jamais car je ne compte plus les fois où je me cogne. Il m'a sauvé la vie polus d'une fois...

Donc, on a un cutter, il faut forcer pour entailler le silicone et il faut tirer dessus et c'est pas facile...

 

Matsudo 0474

 

Surtout qu'il y en a beaucoup, 5 étages mur et fenêtres....

 

Matsudo 0463

 

Et je suis content de pas avoir le vertige...

 

Matsudo 0459

 

Car quand on regarde en bas et comme il n'y a pas grand chose pour ne retenir

 

Matsudo 0456

 

Je fais pas le malin et je met ma ceinture de sécurité car on tire comme des ânes et des fois le silicone lâche. Et en plus, il y a les tremblements de terres et dans Chiba-ken, ils sont un peu plus violent que chez nous. 

 

Matsudo 0454

 

Mais même si c'est dur, j'adore ce boulot car c'est long (ça me fait plein de jours de boulot), on ne bouge pas trop et il ne faut pas réfléchir, ce qui fait que j'ai tout mon temps pour réfléchir à tout et n'importe quoi.

Ou sinon je m'amuse comme je peut comme quand j'ai essayé de retirer ce morceau sans le casser ce qui m'a pris plus de 10 minutes...

 

Matsudo 0476

 

Ou quand je m'amuse à essayer de retirer le plus long morceau sans le casser.

 

Matsudo 0464

 

Et je pose avec comme un trophé de pêche, on s'occuppe comme on peut....

 

Matsudo 0465

 

Et vers 3 heures, le parc se remplit avec toutes les femmes au foyer (presques toutes les femmes qui ont des enfants car la baby-sitter n'existe pas au Japon), c'est comme si j'avais la télé.

 

Matsudo 0477

 

A propos du parc, c'est notre salle de pause car pour une fois sur ce chantier on a rien pour nous. Donc on mange sur les bancs.

 

Matsudo 0466

 

Et forcement on y fait la sieste aussi... comme tous les jours. 

 

Matsudo 0471

 

D'ailleurs ma place m'attend, il est déjà 12h 20, il faut que je me dépêche.

 

Matsudo 0472

 

Bref, même si les journées sont longues et dures (tous le monde est mort le soir), j'adore ce que je fais...

 

 

Repost 0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 12:39

Pour ceux qui auront la chance d'y être (moi normalement c'est bon mais j'espère pouvoir changer de date et surtout de place car "assis"....), voilà une bonne initiative du groupe que je tiens à souligner. 

Comme ce n'est pas une tournée de promotion pour un nouvel album, le groupe a eu la bonne idée de demander aux fans leurs chansons préférés et je pense qu'ils choisiront les plus cités et avec une peu de bol ce sera la setlist de mes rêves....

Car aller voir System c'est génial, mais aller les voir avec une setlist qui déchire ca peut devenir "legendary" !!!

Alors voici le lien:http://www.systemofadown.com/yoursetlist/fr/

et bon courage car avec les 5 albums et tous ses hits, il y a vraiment l'embarras du choix........

Repost 0
Published by Ami - dans Musique
commenter cet article
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 19:26

Alors je crois qu'il y a eu une faille spatio-temporelle mais je ne sais pas pourquoi le son des vidéos est revenu....... Donc j'ai fini par uploader les vidéos prises avec mon compact qui sont forcement de qualité moindre (et puis j'étais pas aussi bien placé.

On commence par une danse classique.

 

 

 

Ensuite une vidéosde Ryo tout seul.

 

 

 

 

 

Enfin, une autre vidéo de Kamata Hanabusa

 

 

 

 

 

Et pour finir, une superbe représentation d'un conte japonais très connu traduit par: La femme oiseau, “Tsuru no On-gaeshi” (La grue reconnaissante) .

 Voici l'histoire tiré du site http://contes.biz/conte-792-Un_oiseau_reconnaissant.html pour te permettre  de suivre l'histoire si tu ne la connait pas.


 

Il était une fois un jeune homme qui vivait seul dans une petite maison à l'orée de la forêt. L'hiver était rigoureux et une épaisse couche de neige recouvrait la campagne. Un soir, alors qu'il rentrait chez lui et marchait péniblement dans la neige il entendit des plaintes. Il se dirigea vers le champ d'où montaient celles-ci et découvrit une grue allongée sur la neige. L'oiseau avait une flèche plantée dans l'aile. Le jeune homme, qui avait bon coeur, se pencha sur lui et retira doucement la flèche. L'oiseau, libéré, s'envola et disparut dans le ciel.

Le jeune homme rentra chez lui. Il était pauvre et sa vie n'était pas facile. Personne ne venait jamais le voir, aussi ce soir là, quand à la nuit tombée, on frappa à sa porte, il se demanda qui pouvait bien lui rendre visite à une heure si tardive. Quelle ne fut pas sa surprise de découvrir sur le seuil une belle jeune fille! Elle s'était égarée dans la neige, et lui demanda l'hospitalité, ce qu'il lui accorda bien volontiers. Elle resta le lendemain, et encore le jour suivant.

Le jeune homme s'éprit de cette jolie jeune fille douce et gentille, et lui demanda si elle acceptait de l'épouser. Ils se marièrent et vécurent heureux, malgré leur pauvreté. Les voisins apprirent l'heureuse nouvelle, et se réjouirent de leur bonheur. Cependant, l'hiver était long et rude, et bientôt l'argent et la nourriture vinrent à manquer; ils vivaient plus pauvrement que jamais. Un jour, la jeune femme décida de tisser une étoffe, et son mari lui installa un métier à tisser dans une petite pièce au fond de la maison.

Avant de se mettre à l'ouvrage, la jeune femme dit à son mari :

"Quoiqu'il arrive et sous aucun prétexte tu ne dois entrer dans cette pièce"; le jeune homme promit. La jeune femme s'enferma et commença à tisser. Un jour entier s'écoula, puis un deuxième, et la jeune épouse travaillait sans relâche. Enfin, le soir du troisième jour elle sortit de la chambre, fatiguée et amaigrie, et présenta à son mari une étoffe superbe, si rare et si précieuse qu'il la vendit pour une forte somme d'argent.

Grâce à cet argent, la vie fut plus facile pendant quelques temps; mais l'hiver n'en finissait pas et argent et nourriture vinrent à manquer une nouvelle fois. La jeune femme décida alors de tisser une nouvelle étoffe, et recommanda de nouveau à son mari de ne pas entrer dans la pièce, quoiqu'il arrive. Il renouvela sa promesse, et attendit pendant plusieurs jours. Enfin, le soir du quatrième jour, sa femme un peu plus pâle et amaigrie, apporta une nouvelle étoffe, encore plus magnifique que la précédente. Le jeune homme partit à la ville, et revint avec une somme d'argent plus importante que la première fois.

Grâce à sa femme, le jeune homme était heureux et sa vie plus douce qu'avant, mais il en vint à désirer encore plus d'argent. De plus, les voisins le pressaient de questions, lui demandant comment sa femme pouvait tisser des étoffes d'une telle splendeur sans même acheter un seul fil. Tous trouvaient cela bien étrange. Le jeune homme, désirant avoir plus d'argent et brûlant du désir de découvrir le secret de sa femme, lui demanda de tisser encore une étoffe. Affaiblie et ne comprenant pas pourquoi il désirait plus d'argent, elle résista puis céda et accepta à contre-coeur.

Après avoir renouvelé ses recommandations à son mari, la jeune femme se mit au travail. Cependant, le jeune homme était dévoré par la curiosité et voulait à tout prix savoir comment sa femme faisait pour tisser de si belles étoffes. Oubliant sa promesse, il alla sans bruit jusqu'à la chambre où la jeune femme tissait sans relâche, et entrouvrit doucement la porte. Mais ce n'était pas sa femme qui tissait, et cela le surprit tellement qu'il laissa échapper un cri. C'était une grue, et le bel oiseau arrachait ses plumes une à une et s'en servait pour tisser une somptueuse étoffe. Quand la grue s'aperçut de sa présence, elle reprit les traits de la jeune femme.

Celle-ci expliqua alors à son mari stupéfait qu'elle était en réalité la grue qu'il avait sauvée. Elle avait pris l'apparence d'une jeune femme pour lui venir en aide et elle avait tissé ces étoffes avec les plumes arrachées à son propre corps. Mais le jeune homme avait manqué à sa promesse et maintenant qu'il avait découvert le secret de sa femme, ils ne pourraient plus jamais vivre ensemble. Il regrettait amèrement d'avoir faillit à sa promesse par curiosité et par cupidité, mais il ne put retenir la jeune femme. Elle reprit l'apparence du bel oiseau gris et s'élança vers le ciel.

 

Il y a juste une petite difference, le jeune homme a été remplacé par un vieux couple. 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 


Repost 0
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 18:49

 

 C'est une danse traditionelle japonaise et quand Yuki m'a proposé d'aller voir un ami à elle qui en fait, et tu sais que je suis toujours très ouvert à toutes formes d'art ou de culture, je ne pouvais pas refuser. Et en plus on a pu voir le backstage....

Au programme des représentations toute la journée, et Ryo va faire trois apparitions. Il a intégré l'école en s'occuppant du maitre qui lui apprend ce qu'elle sait.

 

Voici la salle de spectacle, quant au public c'est la soixantaine et elles sont presque toutes en kimono. 

 

Buyo 0423

 

Par contre, et je m'en serais bien passé j'ai dut faire face au retour de la malédiction de la photo: toutes le vidéos prisent avec le compact sont sans le son donc inexploitable, je suis vraiment trop vert car il y en avait des biens.

Pour la pause, on a déjeuné dasn un parc pas loin, au passage j'ai découvert ce sanctuaire bien sympa.

 

Buyo 4259

 

Buyo 4265

 

Buyo 4266

 

Buyo 4267

 

Donc plusieurs danseurs se sont succédés, c'était vraiment bien et intéressant. Ensuite, il y a eu un guest d'une maison d'Akita-ken, et là j'ai sorti le reflex, heureusement que j'avais pris mon 50mm. 

 

Buyo 4277

 

Buyo 4283

 

Buyo 4284

 

Buyo 4286

 

Buyo 4288

 

Buyo 4290

 

Buyo 4292

 

C'était vraiment beau

 

 

 


 

 

Ensuite, on a eu le deuxième passage de Ryo avec celui qui va reprendre la maison et un autre disciple (que j'ai adoré dans le rôle de la grand-mère). 

Et la grande classe, c'est qu'ils sont accompagnés par Kamata Hayabusa, mon nouvel idole qui a une voix surpuissante et malheureusement la vidéos ne lui rend pas honneur, je vais finir par investir dans un micro...

 

Buyo 4294

 

Buyo 4295

 

 

 

 

 


 

 

Ensuite Mizuho-sensei nous a fait une démonstration et c'est vrai qu'elle a du métier, c'était vraiment beau.

 

Buyo 4297

 

Buyo 4299

 

Buyo 4300

 

Buyo 4302

 

Buyo 4303

 

Buyo 4306

 

Buyo 4309

 

La journée a été organisé pour receuillir des fonds pour les victimes du 11 mars 2011.

 

Buyo 0417

 

Et la troisimème apparition le trio de l'école Mizuho et un guest.

 

Buyo 4314

 

 

 

 


 

 

Et en prime, on a eu une dernière appartition de Mizuho-sensei, toujours aussi classe.

 

Buyo 4315

 

Buyo 4316

 

 

 

 

 

Et pour finir les remerciement

 

Buyo 0427

 

Buyo 4319

 

Et en fait, c'est fini pour le public mais pour les artistes que l'on a vu dans les loges c'est encore le rush même une fois le spectacle terminée. On a pas pu voir Ryo longtemps car il était encore tyrés occuppés.

 

Et pour finir, j'étais super content (bon c'est Yuki qui l'a eu mais elle me l'a donné) car j'ai eu l'autographe de mon idole Kamata Hayabusa avec son dernier album !! Le seul problème c'est qu'il est sur K7 !!!! Ca existe encore ??? Même au Japon ???  


Buyo 0437

 


 

Repost 0
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 17:10

Des fois, c'est fou comment on trouve de drôle de coïncidence et le pire c'est que cela fait presque 4 mois que j'habite à Izumi et je ne l'avais jamais vu....

En rentrant de l'Inokashira Koen, je suis passé par le Lawson 100 comme d'habitude et pour rentrer j'ai éssayé de trouver un raccourci pour rejoindre la route d'Izumi. Une fois que j'ai vu le canal, je savais que c'était bon.

 

Inokashira 4243

 

Et juste en haut de la cote, je suis tombé sur ça: Non seulement ça ressemble aux bornes du pelerinage de Shikoku mais en plus il y a écrit: "Shikoku 88 je sais pas quoi..." c'est troublant, qu'est-ce que ça fait là ??

 

Inokashira 4245

 

Et de ce coté le Kôbô Daishi laisse peu de place aux doutes. Comme l y avait une flèche il devait surement y avoir un temple aux bout, c'est parti pour un peu d'exploration.

 

Inokashira 4246

 

Exploration qui auras durait 100 mètres puisqu'il était aux bout du chemin.

Voici la mon.

 

Inokashira 4251

 

Inokashira 4250

 

Ca doit être le Hon-dô

 

Inokashira 4253

 

Et ici le Daishi-dô

 

Inokashira 4254

 

Et Kôbô Daishi bien sur...

 

Inokashira 4255

 

Bref, comme il était 17h30, le temple était fermé mais il faudra que je reveinne pour poser quelques questions. Ce sera peut etre intéressant pour mon mémoire.

En tout cas, c'est vraiment une drole de coincidence car je ne pense pas qu'il y ait d'autre temple de ce genre à Tôkyô et il se trouve juste derrière chez moi.

 

 

Repost 0