Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Salut à Toi

Salut TOI!!
Voici le blog de mes voyages, mes passions, ce que j'aime, bref ma vie en générale, le tout 100% Bio, avec de vraix morceaux de photographie à l'intérieur. Comme il y a beaucoup de travail, je ne suis toujours pas à jour, alors n'hésite pas à te balader pour découvrir de nouveaux articles.  J'éspère que tu apprecie tout le travail que ça me demande car c'est pour TOI que je le fais. Et surtout n'hésite pas à me laisser tes impressions...
A bientot

 

Tu Cherches Quoi

free counters

Archives

Texte Libre

15 octobre 2006 7 15 /10 /octobre /2006 15:36
En réference à un mail que m'a envoyé Micka ("de la pluie de la pluie de la pluie"), car depuis quelques jours c'est vraiment pas la forme, Laurie est parti lundi, je suis à nouveau seul.
Autant j'ai passé la semaine tout comme le début de la journée de samedi à me merdifier, autant la suite a été éprouvante... Encore une journée de malade!

Antoine m'a proposé d'aller au Vanilla avec ses copains, et comme c'était Samedi soir et que j'avais envie de faire quelque chose, j'ai répondu: "pourquoi pas!". Et là, je sais que la journée va être longue, car je me suis levé à 9h, et il va falloir rester là-bas toute la nuit jusqu'à 5h30.
Alors le Vanilla, entre le samedi soir et le jeudi soir, il n'y a rien a voir, donc les photos du dernier article sont obsolètes car c'est plein de monde, l'étage est ouvert et ils ont supprimé les flechettes (enfoirés!).
Il faudra que je me rappelle (mais c'est pas la première fois que je le dit) de ne plus jamais retourner en boite, et pourtant je le sais, mais des fois je me dit qu'on ne sait jamais, mais c'est toujours la même déception. J'ai l'impression d'être un intrus et en plus je me fais  royalement chier.
Ceci dit, j'ai tenu toute la soirée et il y a eu de bons moment avec Antoine. J'ai pris le métro pour rentrer. C'est là qu'on voit la difference entre le jap' et le reste du monde, car j'ai fait du micro-sommeil et j'ai entendu Korakuen, deux stations avant mon arret; mais la station suivante c'était Ikebukuro.... J'ai gagné un deuxième tour de métro gratuit, et comme c'était le terminus, j'ai perdu facile 20 minutes de sommeil.
Je sors du métro, tout content d'etre arrivé à destination en pensant à mon lit, quand le téléphone sonne. A 6h du matin, ça ne pouvait etre qu'Antoine, et bien non. La veille, on m'avait proposé d'aller vers Fukushima, mais comme j'avais pas de sous, l'affaire  était reglée.  Mais finalement, on m'appelle pour me proposer de me payer le billet, et comme je suis débile je réfléchi pas (car je suis pas prés de dormir) et je répond: "Banco".
Il est 6h 15, j'ai le temps de me changer, de manger et de repartir direct, et là je sais que la journée va être trés longue...
Rendez-vous à 7h15 à Tabata, deux métros et deux limited express plus tard (soit 4 heures) on arrive à Shimogo-machi, dans Fukushima-ken: la campagne comme on l'aime, on est trés loin du Japon ultramoderne.
On a mangé de delicieux sobas (la spécialité du coin) avec des tempuras,


Et des poissons grillés autour du feu comme dans les mangas, trop content d'en manger et en plus c'était pas mauvais.


En ce moment, il ya les momiji qui rougissent,  et comme pour le hana-mi (la fete pour les cerisiers en fleurs), les japonais adorent les contempler. Et ça aussi on l'a fait en cours de lecture (comme quoi on a pas perdu notre temps...). Le prof nous a dit que c'était mieux que pour les sakura car ça dure plus longtemps, le mieux c'est de voir le passage progréssif du vert au rouge. Donc, j'ai de la chance, car comme il y en a pas à Tokyo j'aurai rater ça. Pour le moment c'est que le début, mais c'est vrai que quand tout sera rouge  ça doit etre impressionant, car on est entouré de montagne qui en sont plein.


On a commencé par la visite de To no Hetsuri, ce sont des "grosses colonnes" naturelles creusé dans la roche.


En vrai ca ressemble à ça:


On commence par quelques petits stand à touristes


Ici aussi, c'est une spécialité locale, voici le cousin du Habu sauf que ici, ils sont enfermé encore vivant dans les bouteilles avec un bon fond d'alcool (ça doit donner encore plus de gout à la viande), ils doivent prendre une pire monter avant de rejoindre l'au-delà. Eux aussi, sont tres vénimeux  mais ils ont beaucoup moins de gueule.


Il y avait encore ces poissons grillés, ca doit etre un truc du coin


Voici quelques photos de cet endroit magnifiques






Ensuite on a été à Ouchi, dont la particularités sont les vieilles maisons avec les toits en je sais pas quoi (je préfère pas dire de bétises car j'ai une petite idée) ils en ont profité pour mettre pleins de stands à touristes.


Une fois de plus, on a pensé à moi car la banderolles à l'entrée est en italien.


Et voici les maisons



et les stands


Ils sont mimi


On peut aussi manger des insectes grillés bien croquant


Je suis trop fan de cette photo avec le gars devant l'izakaya qui se dit: "Bon, j'y vais ou j'y vais pas?"


Quelques moulins à eau


Version miniature


Il faut mettre un caillou sur le jizo en faisant un voeu pour qu'il se réalise. Comme je l'ai fait en jap et qu'il s'est réalisé, j'ai du faire des progrés.


J'étais habitué à voir des rizières partout au Japon, mais ici j'ai enfin trouvé autre chose: du sarasin ! C'est avec ça qu'on fait les sobas, et comme en ce moment ils en récoltent, dans les restaurants on propose des "sobas nouveaux". Comme pour le riz, je vais en ramener un peu en France.


Ensuite on a été sur un barrage hydroéléctrique, avec une vue magnifique sur la vallée.



On a fini par un petit tour dans les rizières, c'était trop énorme  (mais j'avais pas l'appareil photo désolé), avec les petites vieilles penchés à 90°, trop cliché et pourtant c'est véridique, et les méthodes de travail différentes. Quand j'étais petit,  j'en ai mangé du champs chaque fois que j'allais en  Italie (les deux mois de l'été et Noël), avec  les pommes de terres, l'herbe, la paille, les olives...  mais au moins j'ai appris plein de choses.
Et aprés un "gouter-diner", un vrai repas typiquement japonais de la vie de tout les jours, on est rentré à Tokyo où je vais enfin pouvoir dormir.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ami - dans Japon 2006
commenter cet article

commentaires

iori 08/03/2007 10:54

c'est vrai qu'en 10 jours j'ai pas pu voir grand chose..surtout avec un pti typhon qui passait non loin de osaka...! mais c'est vrai que ce que j'aurai aimé visité c'est ca, le "vrai Japon". les gens doivent etre tellement simples et fascinant, autant qu'en ville je pense.. ce pays a tellement de charme.. il me tarde deja d'y retourner..mais c'est pas avec mon maigre compte que je vais pouvoir y retourner!
^^

Lokki 25/10/2006 11:49

lol
T'as bien raison ! J'adore visiter ton blog ! A chaque fois j'ai l'impression de visiter le japon !
En tout cas, je garde précieusement ton adresse, on sait jamais, si unn jour je passe au japon, je saurais à qui je dois demander des renseignements !

Ami 25/10/2006 17:50

Et il n'y a pas de problème...  :DEt c'est valable pour tout le monde, si vous avez besoin d'une adresse, de conseils , d'itinéraires, je serai heureux de pouvoir partager mes connaissances sur ce pays que j'aime tant....

Lokki 24/10/2006 15:18

Vraiment super beau ton site et ton histoire sur ta visite au Japon !
J'adorerais y aller... Mais ça c'est une autre histoire ! Faut que je mette des sous de côté si je veux y aller !
 
@ trés bientot

Ami 24/10/2006 15:27

Il suffit de vouloir et tout est possible. Crois-y !!

Claudine 23/10/2006 10:55

C'est malin ! avec les premières photos, j'ai tellement salivé que mon clavier est trempé !!Alors sinon, je découvre ton blog, et je crois que je vais y passer de bons moments !!

Ami 23/10/2006 11:16

Merci Claudine!

Koulou - Flégroll 23/10/2006 03:25

Bien sympa cette petite ballade au japon ... Il y a de bien beau paysage et j'aimerai goûter cette cuisine-là, pas celle des restos d'ici, celle du japonais rural de base...

Ami 23/10/2006 11:17

Et tu as raison Koulou !!! Il n'y rien à voir, pour eux c'est un truc de tous les jours, tout simple, mais pour nous c'est la découverte de nouvelles saveurs (les cuisses de poulet farçis (enfin je crois) était succulente...). Demain je t'emmene chez Joël Robuchon.