Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Salut à Toi

Salut TOI!!
Voici le blog de mes voyages, mes passions, ce que j'aime, bref ma vie en générale, le tout 100% Bio, avec de vraix morceaux de photographie à l'intérieur. Comme il y a beaucoup de travail, je ne suis toujours pas à jour, alors n'hésite pas à te balader pour découvrir de nouveaux articles.  J'éspère que tu apprecie tout le travail que ça me demande car c'est pour TOI que je le fais. Et surtout n'hésite pas à me laisser tes impressions...
A bientot

 

Tu Cherches Quoi

free counters

Archives

Texte Libre

20 juin 2006 2 20 /06 /juin /2006 17:50
Il est temps de  laisser Martin à Düsseldorf, et comme d'habitude il va falloir courir pour ne pas rater le train. Encore une fois j'ai droit à un beau périple car je vais faire Düsseldorf- Berlin, Berlin - Malmö, Malmö - Copenhague : Il suffit de regarder une carte pour voir que c'est le chemin le plus court!
On arrête pas le hasard, sur les quai de la gare Martin a croisé un ancien ami de l'université de Göttingen qu'il n'a pas vu depuis longtemps. Il va à Berlin car il a des places pour le match de l'Allemagne de demain soir; bien sur il fait des envieux. Avant de partir il lui demande de prendre soin de moi.  C'est vrai que depuis le début,  j'ai l'impression que la chaine ne s'arrête pas et je tombe toujours sur des personnes agréables pour "s'occupper" de moi.
Durant le trajet, on a bien rigolé, bu des bières bien sur, ici on ne peut pas refuser. Et aprés le troisième Becks (ca fait déjà 1,5l), il faut continuer: "don't feel under pressure but you've to finish... Now! Et ce n'était que le début, il m'a sorti le truc qui m'a fait le plus rire jusqu'à maintenant: "talking is wonderfull!", (private joke) du trés bon deuxième degré comme je l'aime, je suis vraiment trop fan!
C'est pas tout, mais il ne faut pas que j'oublie d'être mauvais (ca fait longtemps!) et dans la précipitation et à cause de ma justesse flagrante, j'ai oublié la poche ou j'avais à manger, à boire, et tout mes papiers inutiles mais tellement important pour ma future "boite à merdier".
Tant pis!
Une fois dans le train de nuit, le controleur me demande si je suis francais, et continue en me demandant si j'ai oublié une poche dans un train: Oui, bien sur! C'était Rouven qui l'avait ramené jusqu'au train pour la donner au controleur , bon beh encore un merci.

Partager cet article

Repost 0

commentaires