Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Salut à Toi

Salut TOI!!
Voici le blog de mes voyages, mes passions, ce que j'aime, bref ma vie en générale, le tout 100% Bio, avec de vraix morceaux de photographie à l'intérieur. Comme il y a beaucoup de travail, je ne suis toujours pas à jour, alors n'hésite pas à te balader pour découvrir de nouveaux articles.  J'éspère que tu apprecie tout le travail que ça me demande car c'est pour TOI que je le fais. Et surtout n'hésite pas à me laisser tes impressions...
A bientot

 

Tu Cherches Quoi

free counters

Archives

Texte Libre

17 juin 2006 6 17 /06 /juin /2006 09:19
On a pris un train qui doit nous amener à Bingen à 4H50. Arrivé à la gare on se rend compte que s'est au milieu de rien, et qu'il n'y a rien pour nous acceuillir, et le prochain train n'est pas avant 5h45... Bien sur il fait trés froid et je me demande dans ce pays des extrèmes: est-ce que je vais d'abord mourir de chaud la journée ou de froid la nuit?
On a rencontré un photographe pour la Gazzetta dello Sport (Luigi) et un palermitain qui est venu à l'arrache sans billets (Mario).
Arrivé a Kaiserslautern, on a rencontré la comunauté italienne de là-bas qui l'attendait, et aprés un café on est parti au Ticket center pour changer le nom sur le billet pour Vanessa. On a attendu de longues heures, malheureusement il n'y avait plus de ticket pour Mario, même topo pour de nombreux autres italiens .


On a fait un petit tour en ville, qui est plus petite et beaucoup moins bien que toutes les villes que l'on a visité jusqu'à maintenant, mais ce qui est sympa c'est qu'elle est remplie de supporters.
Je ressents l'énorme fatigue accumulée ces derniers jours, ce qui fait que je pratique activement le "micro - sommeil".
En faisant un  tour en ville, on est tombé sur une espèce de carnaval organisé par des "Trinidiens et Tobagoiens".




Vers 18 heures, une marée humaine à envahie les rues de la ville,


 Enormement d'italiens mais aussi beaucoup d'americains (j'en avais jamais vu autant) ce qui est surprenant, et tous ont le même but: le Fritz Walter Stadion.


Voici le stade hyper moderne, sur une colline pas loin du centre-ville.



J'ai une toute petite pensée (mais vraiment lointaine) pour tous mes petits camarades de japonais qui sont en partiel aujourd'hui de 14h à 21h (quel scandale, un samedi en plus!).

Partager cet article

Repost 0

commentaires