Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Salut à Toi

Salut TOI!!
Voici le blog de mes voyages, mes passions, ce que j'aime, bref ma vie en générale, le tout 100% Bio, avec de vraix morceaux de photographie à l'intérieur. Comme il y a beaucoup de travail, je ne suis toujours pas à jour, alors n'hésite pas à te balader pour découvrir de nouveaux articles.  J'éspère que tu apprecie tout le travail que ça me demande car c'est pour TOI que je le fais. Et surtout n'hésite pas à me laisser tes impressions...
A bientot

 

Tu Cherches Quoi

free counters

Archives

Texte Libre

24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 23:15
Car l'Allemagne c'est sympa, mais ça reste l'Europe, donc pas de visas, on paye en euros, donc on ne change pas de monnaie et enfin on parle anglais.
Tandis qu'avec la Russie on retrouve tout le piment du voyage avec son lot de découverte, outre le visa, la monnaie, le cyrilique et le russe, il y a aussi leur aimabilité qui est proverbiale. J'ai déjà été en Russie, donc je n'aurai pas le choc de la première fois, mais cette fois c'est un peu plus à l'arrache.

Et ca commence fort, tout d'abord les formalités douanières avec une queue incroyable, heureusement que je connais la loi normale, donc je me dirige vers la queue de droite car c'est celle qui avance le plus vite. J'ai eu un petit coup de flip au moment de presenter mon passeport car ici on ne sait jamais, il suffit d'un rien pour un retour à la case départ.
En fait, j'ai un petit peu la pression car il est 16h40, et que je dois récuperer mon sac pour m'enregistrer pour l'avion suivant qui part à 18h10, il faut récupérer le sac et faire l'enregistrement.


 Et là, c'était le grand moment de solitude de la journée. On est dans un aéroport autant dire que je ne suis pas le seul non russophone, mais ici personne ne fait d'effort, le point culminant c'est l'enregistrement: que du russe et sans le sourire s'il vous plait. Autant les premiers trucs ça allait, mais une fois sorti des banalités, elle m'a dit un truc totalement incompréhensible, elle voit que je comprend pas mais elle me le repete en russe en ne faisant aucun effort, et la troisieme fois c'est la meme, et c'est imporatant puisqu'elle ne veut pas me donner mon billet. Heureusement, j'ai pu déduire ce que c'était, il fallait amener mon bagages qui était hors catégorie à un comtoir  spécial où j'ai été acceuilli par des personnes qui ne parlent que russe bien sur. Bref, moi qui voulait du piment me voilà servi, et j'avoue que ca m'exite de me retrouver dans un pays ou je ne comprends absolument rien.
Voici le tableau d'affichage, hostile, non?


Je suis bien arrivé à St Petersbourg, l'avion c'est fini, place au train, ca va etre plus sympa....
A la sortie de l'aeroport, j'ai suivi les locaux en montant dans le bus le plus pourri, il m'ameneras bien dans le centre. Arrivé au terminus, il me fallait un metro, et premiere bonne surprise j'ai demandé à Alexander, qui ne parlait pas anglais, mais qui m'a indiqué le métro et qui m'a meme donné un jeton tout en essayant d'établir une situation de communication. Les russes ne sont pas tous si mechant, mais le cyrilique oui....

J'ai trouvé mon hotel assez facilement puisqu'il est sur la Nevski Prospect, les Champs Elysées du coin, un peu plus de 2km de long.


pas loin de la gare Moscovskaya (cool!!)


Voici l'autre coté



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vince 26/06/2009 20:04

Ah oui les cours de russe! l'année prochaine peut être...Il me tarde la suite,En attendant "zavachéZdarovia!"

Marine 26/06/2009 17:28

Je me souviens de mon périple dans la Grèce profonde, les panneaux et les autochtones étaient indéchiffrables. Alors, est-ce cette "part de mystère" qui excite tant les voyageurs ?